×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...
À faire Culture

Les secrets des îles de la Seine à Paris !

By Charley Zaragoza

secrets des iles paris histoire seine bièvre

Vous les voyez probablement souvent, et passez devant en admirant leur beauté. Tout le long de la Seine, les îles parisiennes sont un aspect unique de la ville. Partons à la découverte de ces microcosmes de vie parisienne ! 

On connaît les 3 îles qui longent les quais à Paris : l’Île Saint-Louis, l’Île de la Cité, et l’Île aux Cygnes. Mais saviez-vous que la Seine était coupée par d’autre îles par le passé ? Ces îles disparues abritent bien des secrets, comme celles qui sont encore là aujourd’hui. Plongeons dans la Seine !

Le square René Le Gall était une ancienne île

square rené le gall paris histoire bièvre ile disparue
Chaoborus – CC BY-SA 3.0/WikiCommons

Dans le 13ème arrondissement, une place où les enfants jouent aujourd’hui et les riverains se baladent était auparavant une île, séparée de Paris par la Bièvre. Cette ancienne rivière, aujourd’hui disparue mais en voie de réapparition, coulait dans les 13ème et 5ème arrondissements. Le square René Le Gall, ou jardin des Gobelins, s’appelait par le passé l’Île aux Singes. Une annexe de la Manufacture des Gobelins s’y tenait, avant d’être délaissée. Quand la Bièvre est recouverte en 1938, le jardin que l’on connaît aujourd’hui est né !

L’Île Saint-Louis et l’Île de la Cité auraient pu être jointes

Archives Paris / Pierre Patte

Les deux principales îles de Paris auraient pu n’être qu’une. Dans les années 1760, l’architecte de la cour royale Pierre Patte avait pour but de transformer les deux îles en une gigantesque place en l’honneur de Louis XV. Une église aurait été construite sur la partie Ouest de la grande île, et une place avec une statue du roi Henri IV sur l’extrémité Est.

L’actuel boulevard Morland était une île

ile louviers paris morland histoire
Archives Paris Musées / Musée Carnavalet

L’Île Louviers, vous connaissez ? Si ce n’est pas le cas, c’est normal. C’est une des îles disparues de la Seine. Cette île naturelle était formée de sédiments rassemblés par la Seine et la Bièvre. Elle servait notamment à lancer des feux d’artifice pour la cour aux 16ème et 17ème siècle, avant de devenir un lieu de stockage de bois pour les marchands parisiens. Au milieu des années 1800, le bras d’eau entre l’île et la rive droite est comblé, et le monceau de terre est rattaché à cette dernière.

L’Île aux Cygnes n’est pas naturelle, et aurait pu être bien différente d’aujourd’hui

Île_aux_Cygnes,_Paris histoire seine
Aleksandr Zykov – CC BY-SA 2.0/WikiCommons

Dans les 15ème et 16ème arrondissements, l’Île aux Cygnes, située entre le pont Bir-Hakeim et le pont de Grenelle, est artificielle. Elle a été créée en 1827, dans le cadre des projets d’expansion de la gare fluviale de Grenelle. Toute en longueur, le parc qui est aujourd’hui un beau lieu où se balader dans l’Ouest parisien était une simple digue. Et d’ailleurs, dans les années 1930, une idée folle est apparue pour rendre utile cette parcelle de terre. L’architecte André Lurçat a voulu en faire une piste d’atterrissage pour des petits avions ! Plutôt qu’un aéroport, l’Île aux Cygnes abrite une des six modèles de la statue de la Liberté à Paris.