×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...
À faire Culture

L’histoire de la Bièvre, la rivière secrète disparue de Paris !

Charley Zaragoza Charley Zaragoza

L’histoire de la Bièvre, la rivière secrète disparue de Paris !

Depuis longtemps disparue, une rivière qui coulait dans le Sud de Paris pourrait bientôt refaire son apparition. Paris Secret vous raconte l’histoire de la Bièvre, cette rivière oubliée de Paris ! 

Saviez-vous qu’il n’y a pas que la Seine qui traverse Paris ? Autrefois, un affluent de la Seine traversait les 13ème et 5ème arrondissements de Paris ! Aujourd’hui enfouie sous le béton, la Bièvre n’existe plus que de sa source dans les Yvelines jusqu’à l’extérieur de Paris. Avant sa disparition en 1912, la Bièvre entrait dans Paris au niveau de la Poterne des Peupliers, et se jetait dans la Seine au niveau de la Gare d’Austerlitz. Aujourd’hui oubliée des Parisiens, cette rivière était pourtant un aspect important de la vie quotidienne des Parisiens d’antan. On vous raconte tout.

Dès le 11ème siècle, des moulins à eau s’installent le long de la rivière parisienne, et au 14ème siècle les abords de la Bièvre sont un des lieux les plus vivants de Paris. Les teinturiers et tanneurs, qui ont constamment besoin d’eau pour leur activité, y ont rapidement élu domicile. Le 13ème arrondissement actuel étant alors hors de l’enceinte des murs parisiens, les entreprises y étaient exonérées des impôts de la ville, y causant un fort développement. Cordonniers, blanchisseurs, tisserands… De nombreux nouveaux corps de métier s’installèrent sur les rives de la Bièvre, en faisant un des centres économiques de Paris. L’atelier de teinture de la Manufacture des Gobelins, que l’on peut visiter aujourd’hui, est un des plus prestigieux vestiges de cette ère passée.

Une forte activité industrielle, qui causera la perte de la rivière…

Mais tout ce développement s’est vite retourné contre les riverains, la Bièvre étant devenue polluée et nocive. Soumise à des inondations récurrentes et à des problèmes d’odeurs, la Bièvre est désormais décrite comme un égout. Elle n’est plus la bienvenue à Paris. Ainsi, dès 1860, le baron Haussmann, véritable cerveau du Paris d’aujourd’hui, et son ingénieur Belgrand ne voient qu’une solution : supprimer la Bièvre. En 1912, les portions de la rivière qui traversent Paris sont bétonnées. Le cours d’eau est alors redirigé vers les égouts de la ville.

jfgornet

Aujourd’hui, il ne reste pas grand chose de la Bièvre à Paris. À part sur des plaques commémoratives et dans les archives de la Ville de Paris, la Bièvre a disparu. Le village de la Cité Florale et le quartier des Peupliers ont été construits sur le lit asséché de la rivière. Plus haut, le square René Gall est une ancienne île formée par les deux bras de la Bièvre. La rue de Croulebarbe suit d’ailleurs précisément le tracé du bras vif. Mais les écologistes, maintenant plus présents à la Mairie de Paris, entendent bien faire revivre ce cours d’eau disparu. Ainsi, par portions, la Bièvre pourrait bientôt réapparaître dans le Sud de Paris !

EELV
Crédit carte : France 3 Régions Paris/IDF