×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...

Culture : L’histoire des Catacombes de Paris !

Charley Zaragoza Charley Zaragoza - Rédacteur en Chef

culture histoire des catacombes de paris visite

20 mètres sous nos pieds, il n’y a pas que le réseau de métro qui fait trembler Paris. On parle bien sûr des Catacombes de Paris ! Mais connaissez-vous l’histoire de ces étranges galeries de plus de 320 kilomètres remplies d’ossements ? 

Si les Catacombes sont bien connues des Parisiens pour toutes les légendes qui entourent cette attraction touristique qui attire près de 500 000 visiteurs chaque année, connaissez-vous l’histoire de ce réseau souterrain insolite ? Si 1,5 kilomètre compose le parcours de visite, ce sont en effet plus de 300 kilomètres de galeries qui accueillent les ossements de plus de 6 millions de Parisiens. Comment se sont-ils retrouvés là ? Pourquoi avoir créé un tel lieu ? Partons à la découverte des Catacombes en toute sécurité dans cet article, loin des sombres méandres qui courent sous nos pieds !

Une question sanitaire

Pour comprendre les origines des Catacombes de Paris, il faut remonter jusqu’au 18ème siècle. La démographie de la capitale explose, et les cimetières parisiens commencent à devenir trop remplis. À l’époque, Paris n’est pas aussi étendue qu’aujourd’hui, et le principal cimetière de la ville, le Cimetière des Innocents, se situe alors à l’emplacement actuel du quartier de Châtelet. Durant ses 10 siècles d’exploitation, plus de deux millions de morts y seront enterrés. Mais en 1780, les fosses communes étaient pleines à craquer et l’insalubrité y régnait. Sans intervention de la ville, une des fosses communes déversa os et cadavres dans un restaurant en bordure du cimetière. Celui-ci fut fermé, rasé, et les ossements déplacés dans ce qui sont aujourd’hui les Catacombes ! Le même procédé est aussi suivi pour d’autres cimetières trop engorgés de la capitale, mais aussi des cimetières paroissiaux comme celui de Saint-Eustache ou du couvent des Bernardins.

Pour se débarrasser de ces ossements encombrants et insalubres, ce sont les anciennes carrières de la Tombe-Issoire, sous la plaine de Montrouge et à l’époque hors des murs de Paris, qui sont choisies. Mais cet aménagement, sensé simplement cacher le surplus de décédés parisiens sous terre, attise vite la curiosité des habitants de la ville.

catacombes de paris histoire culture

En 1809, les Catacombes ouvrent au public

À peine 30 ans après les premiers déplacements d’ossements des cimetières parisiens vers les Catacombes, les premiers visiteurs sont déjà au rendez-vous. Au départ, ces visites sont exclusives, sur réservation, et seuls certains grands noms peuvent se permettre d’arpenter les galeries souterraines des Catacombes. On compte notamment sur la liste des VIP ayant visité cet ossuaire géant Charles X, l’empereur d’Autriche François 1er et même Napoléon III ! À travers les décennies, et jusqu’en 1860, des ossements continueront d’être déplacés dans les Catacombes, pour atteindre le compte de 6 millions de morts qui y sont enterrés. Les modalités de visites évolueront avec le temps, jusqu’à ce qu’une grande revalorisation des lieux soit entreprise dès 2002 à l’occasion du rattachement des Catacombes au Musée Carnavalet – Histoire de Paris.

Pour réaliser cet immense mausolée, la charge d’organiser les ossements a été confiée à Louis-Etienne Héricart de Thury, directeur du service des carrières de la Ville de Paris et homme de science. C’est cet homme qui a décidé de la disposition singulière des restes à travers les galeries, ainsi que de la création de pièces spéciales comme celle dédiée aux minéraux trouvés dans les carrières ou celle dédiée aux ossements présentant des déformations.

Découvrez l’histoire de plus de lieux insolites parisiens dans notre article sur les lieux disparus de la capitale, et découvrez notre sélection des 10 secrets et anecdotes que vous ne connaissez sûrement pas sur Paris !

Culture