×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...
Culture Top Nouveautés

Une des statues de la Liberté à Paris va partir vers les Etats-Unis !

Charley Zaragoza Charley Zaragoza

statue de la liberté paris etats unis new york washington musée des arts et métiers usa

Après la statue de la Liberté trônant à l’entrée du port de New York, une deuxième grande dame verte va être expédiée de Paris au pays de l’Oncle Sam. 

Si vous ne le saviez pas déjà, New York n’est pas la seule à posséder une statue de la Liberté. La capitale en compte même plus, puisque vous pouvez en trouver 6 à travers les rues et musées de Paris. Enfin, bientôt 5. En effet, une des six répliques du chef-d’œuvre d’Auguste Bartholdi et de Gustave Eiffel va traverser l’océan Atlantique pour atterrir à New York pour la fête nationale américaine le 4 juillet, avant de finir à Washington D.C. Symbole de l’amitié franco-américaine, La Liberté éclairant le monde est peut-être le monument le plus reconnaissable du monde. Si la Statue de la Liberté est aujourd’hui indissociable de New York, saviez-vous qu’elle est née à Paris, rue de Chazelles ? C’est au numéro 25 que se trouvaient les ateliers de Gustave Eiffel. Auguste Bartholdi, le sculpteur derrière la création, a réalisé plusieurs moules et répliques miniatures de la statue avant que celle-ci ne soit construite en taille réelle en 1886. Ce sont ces essais et reproductions qui habillent aujourd’hui les rues de Paris.

statue de la liberté paris etats unis new york washington musée des arts et métiers
© Ambassade américaine à Paris

Deux de ces statues se trouvent au Musée des Arts et Métiers. Dans le musée, c’est l’une des plus importantes : la toute première maquette en plâtre réalisée par Bartholdi. Dans le jardin, une imposante statue en bronze coulée avec ce modèle originel en plâtre. C’est cette deuxième statue qui va voyager outre-Atlantique. Elle ira d’abord séjourner à New York, installée sur Ellis Island, regardant en direction de sa (très) grande sœur sur Liberty Island. Après la fête nationale du 4 juillet, la statue repartira pour finalement s’installer dans les jardins de l’Ambassade française à Washington pendant 10 ans.