×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...
À faire Top Nouveautés

Réouverture des écoles le 11 mai : un pari sanitaire risqué ?

Les médecins, parents d'élèves et enseignants sont inquiets...

Laura Coll Laura Coll

Réouverture des écoles le 11 mai : un pari sanitaire risqué ?

Suite aux annonces d’Emmanuel Macron lundi 13 avril dernier incluant la réouverture progressive des écoles à compter du 11 mai, médecins, parents d’élèves et enseignants se montrent inquiets… 

Emmanuel Macron annonce la réouverture progressive des écoles le 11 mai. 

Lors de son allocution ce lundi 13 avril, le président de la République Emmanuel Macron a annoncé la réouverture progressive des crèches, écoles, collèges et lycées à compter du 11 mai 2020. En effet, selon le Chef de l’État « trop d’enfants, notamment dans les quartiers populaires, dans nos campagnes, sont privés d’école sans avoir accès au numérique et ne peuvent être aidés de la même manière par les parents, c’est pourquoi nos enfants doivent pouvoir retrouver le chemin des classes. » Pour ce faire, Emmanuel Macron a fait savoir aux français que le gouvernement mettrait ainsi tout en oeuvre pour protéger enfants et enseignants, grâce à la mise en place de règles sanitaires particulières.

11 mai : un pari sanitaire risqué ? L’inquiétude des syndicats enseignants, parents d’élèves et médecins.

Jerry Wang- Unsplash

Comme le relate L’Express, chez les syndicats enseignants, les déclarations du Chef de l’État soulèvent des craintes. « C’est tout sauf sérieux de rouvrir les écoles le 11 mai car on nous dit que tous les lieux publics sont fermés, les cinémas, les salles de spectacle, mais pas les écoles, alors que l’on sait que c’est un lieu de haute transmission, de haute contamination, il y a un manque de précaution, ça paraît être en contradiction totale avec le reste », a réagi Francette Popineau, secrétaire générale du Snuipp-FSU, premier syndicat du primaire. Le secrétaire général du syndicat SE-Unsa Stéphane Crochet a également voulu faire entendre sa voix : « Tout le monde a entendu les inquiétudes de rebond du virus dans les semaines à venir, les enseignants ne veulent pas être les victimes de ce rebond en étant en première ligne avec des enfants toute la journée qui peuvent être porteurs » a insisté l’enseignant militant. Pour le président de la Fédération des Médecins de France Jean-Paul Hamon, la réouverture des crèches, écoles, collèges et lycées le 11 mai fait courir « un risque inutile » comme il l’a affirmé au micro de France Info. « Les enfants n’obéissent pas forcément aux consignes, ils vont naturellement jouer ensemble et ils risquent de ramener le virus à la maison (…) Je pense que c’est prématuré. On s’attendait tous à ce que le président décrète des vacances jusqu’en septembre. »

Réouverture des écoles le 11 mai : « Une re-socialisation qui permette de se remettre dans l’apprentissage. « 

Photo : Unsplash

Pour tenter d’apporter des éléments de réponses aux inquiétudes des enseignants et parents d’élèves, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation Nationale et de la Jeunesse a renchéri  » Le retour à l’école ne sera pas obligatoire le 11 mai. Encore une fois c’est un retour progressif (…) L’objectif c’est qu’entre le 11 mai et le 4 juillet, nous ayons réussi cette re-socialisation qui permette de se remettre dans l’apprentissage. La façon de faire va s’élaborer au cours des deux prochaines semaines. »