×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...
À faire Top Nouveautés

Pourquoi les Parisiens sont-ils encore plus détestés pendant le confinement ?

Charley Zaragoza Charley Zaragoza - Executive Editor

Pourquoi les Parisiens sont-ils encore plus détestés pendant le confinement ?

« Parigots », « bobos », « égoïstes »… Les Parisiens, déjà peu appréciés du reste de la France, ont vu une haine nouvelle dirigée vers eux pendant le confinement

La guéguerre entre Paris et la Province n’a rien de nouveau. « Les Parisiens ci », « les Parisiens ça »… Les habitants de la capitale en prennent souvent pour leur grade.

Mais pendant le confinement, cette tendance s’est accentuée. Il faut dire que les nombreuses scènes de dizaines de joggeurs dans les rues, les vidéos de parcs pleins alors que le confinement avait à peine été annoncé mi-mars, et l’épisode des citoyens danseurs dans le 18ème arrondissement ce samedi 25 avril n’aident pas.

Les Parisiens ont aussi été vivement critiqués pour l’exode rural massif auquel ils ont participé. Près de 12% des résidents de la ville, et près d’un million de Franciliens ont en effet déserté leurs appartements pour se réfugier loin des villes.

Mais un Parisien, c’est quoi d’abord ? À peine 30% des habitants de la capitale y sont nés. Ailleurs en France, le phénomène d’exode a été constaté dans la plupart des grandes villes, sans susciter la moindre critique. Une habitude qui vient de l’Histoire de la France. Paris a toujours été le centre du pays, pour le meilleur et pour le pire. Paris est autant un facteur de la réussite du pays que la cause de tous ses maux. Selon un sociologue interviewé par le Huffington Post, c’est ce clivage qui attise la haine envers les Parisiens.