×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...
À faire

Il était une fois… L’histoire du Café de Flore à Paris !

By Laura Coll

Histoire Café de Flore Paris

 Il est l’un des spots les plus prisés de la capitale. Un brin cliché, le Flore est pourtant pourvu de ce charme incandescent qui nous fait remonter le temps, dans le Paris d’antan… Un lieu chargé d’art, d’histoire et de souvenirs où les icônes littéraires ne meurent jamais… 

Il était une fois… Le Café de Flore… 

1C’est aux alentours de 1887 que l’on prête la naissance de ce café littéraire parisien devenu mythique, le Flore. Vers 1913, le poète Apollinaire investit les lieux, transformant le rez-de-chaussée du Flore en salle de rédaction avec « Les soirées de Paris » Dans les années 30, le Flore devient un haut lieu de Saint-Germain-des-prés. Ainsi devenu une figure phare du Paris en vogue, intellectuels, peintres et cinéastes s’y donnent rendez-vous. Sous l’occupation, le Flore trouve un nouveau propriétaire en la personne de Paul Boubal. Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre, couple mythique de la littérature, firent du Café de Flore leur endroit phare, un lieu dédié à la poésie. Sartre écrivit même à son propos :  » Nous nous y installâmes complètement : De neuf heures du matin à midi, nous y travaillions, nous allions déjeuner, à deux heure nous y revenions et causions alors avec des amis que nous rencontrions jusqu’à huit heures. (…) » Bien plus qu’un Café, le Flore se mue en lieu de vie inspirant où les artistes se plaisent à se retrouver. 

Des années 30 à nos jours : Le Café de Flore, théâtre de figures emblématiques parisiennes 

D’Ernest Hemingway en passant par Albert Camus, des générations d’écrivains et de poètes flânent successivement au sein du Café de Flore. Dans les années 60, ce dernier devint pourtant le nouveau QG du cinéma. À l’instar de Brigitte Bardot, Alain Delon, Serge Gainsbourg ou Belmondo, des figures emblématiques du septième art s’emparent des lieux. C’est à cette même époque que le Flore devint également le lieu de prédilection de la mode et ses créateurs, d’Yves Saint-Laurent et Pierre Bergé à Givenchy, Lagerfeld ou Paco Rabanne. Car oui, au fil des décennies, le café de Flore demeure le théâtre de figures parisiennes emblématiques. C’est en ces lieux que Serge Gainsbourg sirotait un double pastis 51 rebaptisé « 102 », que Fabrice Lucchini, BHL et Arielle Dombasle y ont leurs habitudes. Sharon Stone, Robert de Niro, Johnny Depp, Al Pacino ou Tim Burton s’y croisent parfois. À l’orée de 2020, le café de Flore demeure un endroit mythique, encore et toujours. Parisiens et touristes, tous s’y pressent pour goûter à l’un des meilleurs chocolats chauds de Paris. Oui, les années passent inévitablement, mais une chose reste immuable : l’intemporel Café de Flore, source d’inspiration éternelle… 

À lire aussi : Où boire les meilleurs chocolats chauds de Paris ?

Images à la Une : @irinahp & @___clairdelune____