×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...
Nature & Bien-être Top Nouveautés

Paris : Pourquoi y a-t-il tant de guêpes cet été ?

By Charley Zaragoza

Paris : Pourquoi y a-t-il tant de guêpes cet été ?

À en croire les réseaux sociaux et nos déjeuners en équipe en extérieur cet été, les guêpes sont partout à Paris dernièrement. Pourquoi ? 

Elles s’invitent à toutes nos sorties cet été. Une bière en terrasse, un barbecue, une sieste sous les arbres… Les moins farouches s’invitent même chez nous. Nous parlons bien sûr des guêpes ! Les cousines moins mignonnes des abeilles ont la mauvaise réputation d’être agressives, et répandent la peur sur leur chemin. Si elles font partie de tous nos étés, elles semblent être bien plus nombreuses en cet été 2020. Mais qu’en est-il vraiment ? Y a-t-il plus de guêpes cette année ? Si oui, pourquoi ? Paris Secret a fait ses petites recherches.

Y a-t-il vraiment plus de guêpes en France cette année ?

Alors oui, et non. Les guêpes hibernent, et la population annuelle des guêpes dépend énormément de la quantité d’insectes qui ont survécu à cette hibernation et au retour à la vie active. Et cette année, les reines de colonies ont pu hiberner correctement, ce qui a causé très peu de pertes dans la population totale de guêpes. Ce n’est pas la première année que cela se produit, et les guêpes, comme la plupart des insectes, voient plutôt leur population baisser qu’augmenter. La faute à l’urbanisme, et à la destruction de son habitat par l’activité humaine. Malgré tout, cette année a été favorable pour la survie des guêpes. Les guêpes ne font pas l’objet d’un suivi comme les frelons, mais si le parallèle est fait entre les deux espèces, voici les résultats. 3 fois moins de frelons en 2019 qu’en 2018, mais 5 fois plus en 2020 qu’en 2019.

Mais alors pourquoi a-t-on l’impression de voir plus de guêpes ?

Trois facteurs sont pointés du doigt pour ce haut taux de survie des guêpes en 2020. Tout d’abord, un hiver et un printemps plutôt doux ont permis aux populations de survivre. Ensuite, le confinement a permis aux guêpes et à leurs nids de se développer sans être dérangés par l’activité humaine. Enfin, il a très peu plu. Ce troisième facteur est particulièrement important car c’est lui qui nous amène autant de guêpes en ville. Sans source d’eau, les guêpes s’éloignent de leur zone d’opération pour trouver de l’eau. Et la ville en regorge ! Et petit à petit, tous les avantages de la ville font revenir les guêpes : les boissons sucrées, les délicieuses assiettes remplies, les ordures…

Les guêpes sont-elles utiles ?

Aussi agaçantes soient-elles, les guêpes sont essentielles à notre écosystème. Si elles ne pollinisent pas comme leurs cousines les abeilles, elles maintiennent l’équilibre de la biodiversité. Prédatrices insatiables, elles régulent les populations d’insectes potentiellement nuisibles comme les mouches ou les chenilles. Sans elles, de nombreuses espèces véritablement nuisibles proliféreraient.

Les guêpes sont-elles agressives ?

Non, mais elles sont territoriales et surtout prêtes à défendre leurs congénères. Si elles se sentent menacées, elles n’hésiteront pas à piquer, et à alerter les guêpes dans les environs qu’une menace (vous) est présente, grâce à des phéromones. Tuer une guêpe, c’est garantir une contre-attaque de toutes ses consœurs présentes aux alentours. S’approcher d’un nid est aussi chose délicate, car elles défendront leur reine et leur colonie.

Quoi faire quand une guêpe nous tourne autour, alors ?

La meilleure chose est de ne rien faire. C’est facile à dire, et on est les premiers à fuir lorsqu’une guêpe tourne autour de notre déjeuner, mais la recherche de nourriture est un des moments où les guêpes sont les moins virulentes. Ignorez-la, mais veillez à ne pas ingérer une guêpe par inadvertance. On vous donne des astuces pour être laissés tranquille par les guêpes lors de vos pique-niques ou barbecues en extérieur !

Photo de couverture : © Philippe Clément/Maxppp.