×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...
À faire Culture

Paris : découvrez l’histoire des toits de la capitale !

By Laura Coll

Histoire toits de Paris

Ah l’élégance et la poésie des toits de Paris ! Vue d’en haut, notre belle capitale arbore un splendide panorama gris-bleu qui inspira autrefois une infinie palette d’artistes, des photographes aux cinéastes. De nos jours, cette teinte grisée réfléchissant la lumière fait partie intégrante de l’opulent patrimoine architectural de Paris. Mais vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les toits de la capitale revêtaient-ils cette harmonieuse robe argentée ?

Un océan de zinc flotte au dessus de Paris

Histoire toits de Paris

 

Vous l’ignoriez peut-être, mais l’on ne dénombre nulle part ailleurs dans le monde autant de toits gris que dans la capitale française. Depuis le milieu du 19ème siècle, une splendide teinte anthracite recouvre ainsi plus de 80% des toits de notre belle Ville Lumière. Mais qui est à l’origine d’un tel choix architectural ? En réalité, c’est à la fin des années 1850 que l’empereur Napoléon III demande au Baron Haussmann de rénover un Paris devenu insalubre. Dès lors, il prévoit de reconstruire en masse les bâtiments ainsi délabrés. Mais avec les chantiers qui abondent, la question des dépens et de la gargantuesque charge de travail des couvreurs se pose. C’est alors que le baron Haussmann évoque la possibilité de recourir les toits de zinc, un matériau connu pour être plus aisé à découper et à installer mais aussi d’avantage efficace pour protéger les habitations des infiltrations d’eau. C’est ainsi qu’à cette époque, les toits gris en zinc se substituent aux toits en ardoise, plus lourds et plus onéreux.

Les toits gris de Paris : bientôt classés au patrimoine immatériel de l’Unesco ? 

Pourquoi les toits de Paris sont gris histoire

Comme nous l’apprenions en février, c’est au même titre que la baguette de pain que les toits en zinc de Paris sont en lice pour se voir classés au patrimoine immatériel de l’Unesco. À la mi-mars, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot devra trancher et soumettre son choix au président de la République afin de présenter la candidature française à la commission de l’Unesco. Alors, les splendides toits gris de Paris seront-ils enfin bientôt classés au patrimoine immatériel de l’Unesco ? Si la commission entend bien dévoiler son classement officiel courant 2022, la patience reste donc de mise…

À lire aussi :

👉  La baguette et les toits de Paris bientôt classés au patrimoine immatériel de l’Unesco ? 

👉 Pendant le confinement, cet artiste repeint les sols, toits et façades de Paris !