×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...
À faire

« Emily in Paris » trop cliché ? La nouvelle série Netflix divise les internautes !

By Laura Coll

« Emily in Paris » trop cliché ? La nouvelle série Netflix divise les internautes !

Il y a quelques semaines, c’est avec le plus grand engouement que nous vous annoncions la sortie d’Emily in Paris, la nouvelle série Netflix girly signée du créateur de « Sex and the City ». Le pitch ? Une jeune américaine débarque à Paris pour le job de ses rêves : Gérer la stratégie des réseaux sociaux d’une marque de luxe. Mode, amour, luxe et décors de rêve : tous les ingrédients semblaient réunis pour espérer rivaliser avec le mythique Sex and the City…

Emily in Paris : trop cliché ?

Pourtant, quelques jours à peine après sa sortie sur Netflix, « Emily in Paris » divise et semble essuyer certaines critiques récurrentes. Les internautes regrettent notamment une série trop « cliché » qui stigmatise les parisiens et dont les images dévoilent un Paris édulcoré. Ville trop propre pour être vraie, rues dénuées de sans-abris, Paris « sans Ligne 13, sans quartiers craignos et pickpocket « … Les Twittos s’amusent également de cette série où le pain au chocolat coûte 1 € 40 ou le bouquet de roses 5 € et où il semble aisé de se faire de nouveaux amis en « traversant la rue » (Coucou E.Macron !) Si Emily in Paris ne semble donc pas totalement fidèle à la réalité, certains sont en revanche tombés sous le charme, se délectant d’admirer un Paris de rêve en ces temps difficiles.

Un Paris fantasmé où il fait bon rêver

Nous chez Paris Secret, on s’amuse de ces délicieux clichés sur les parisiens et ces quelques incohérences, on s’inspire des tenues tendance de la pétillante Lilly Collins aka Emily, on rêve à cette capitale où il est inutile de prendre le métro, où il semble si aisé de marcher toute la journée en talons de 12 et où la seule ombre au tableau de ce Paris fantasmé sont les crottes de chiens sur les trottoirs. Pour plonger dans ce Paris de carte postale, nous ne saurions cependant que vous conseiller de visionner la série en VO : en VF, la pauvre Emily s’est vue attribuer une voix dont l’accent américain plus qu’approximatif à tendance à agacer. Et vous, qu’avez-vous pensé des premiers épisodes de la série du géant Netflix ? On dit Next ou on attend la saison 2 avec autant d’enthousiasme qu’une Emily devant un croissant à la boulangerie ?