×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...
À faire Culture Restos et Bars

Connaissez-vous l’histoire du croque-monsieur, plat parisien ?

Charley Zaragoza Charley Zaragoza - Executive Editor

Connaissez-vous l’histoire du croque-monsieur, plat parisien ?

Alors que le croque-monsieur, plat traditionnel du bistro parisien, a le vent en poupe grâce au chef Michel Sarran, explorons son histoire insolite ! 

Le croque-monsieur et le croque-madame sont parmi les piliers de la gastronomie française de comptoir. Qui ne s’est jamais assis à un bistro, pour manger ce délicieux sandwich chaud simple, gourmand et régressif ? Pourtant, l’histoire de ce plat n’est pas toute simple. Elle repose sur une légende urbaine parisienne insolite du début des années 1900. Sur les Grands Boulevards, et plus précisément boulevard des Capucines, les bistrots et cafés se mènent une guerre sans merci pour attirer les clients, en plein âge d’or des restaurants à Paris. En 1910, un établissement, Le Bel-Âge, se démarque avec ses sandwiches moins chers que la concurrence. Mais un midi, faute de baguettes, le patron doit vite rebondir pour continuer son service. Il pense alors au pain de mie ! Deux tranches, du fromage, du jambon, et au four pour faire dorer et croustiller tout ça. Seulement, le patron a une étonnante réputation : il serait cannibale !

croque monsieur histoire paris bistro plat france gastronomie

Lorsqu’il sert ce nouveau sandwich improvisé, un des clients se serait inquiété de sa composition, au vu de la réputation du patron, et aurait demandé quelle viande se trouvait entre les deux tranches de pain. Amusé, le patron aurait répondu « Mais enfin, de la viande de monsieur ! ». Le succès du plat est assuré pendant ce service, et le lendemain, le « croque-monsieur » apparait au menu. Pour le croque-madame, le nom viendrait de l’œuf au plat qui ressemble aux chapeaux portés par les femmes de l’époque.

Une autre hypothèse vient du nom du « croque », ce pain croustillant trempé dans de l’œuf battu avant d’être grillé. La proximité avec le croustillant du croque-monsieur aurait pu amener une confusion sur le nom des deux plats. Quoi qu’il en soit, ces sandwiches n’ont pas fini de nous régaler !