Une grosse soirée techno tribale se prépare dans un parking souterrain

Décollage immédiat pour le royaume d’Agartha, un univers imaginaire et libertaire créé par le collectif O’Tawa. Il n’y aura ni line-up, ni timetable mais l’assurance d’un voyage sur de la techno tribale. De la bombe quoi !

Le 18 janvier prochain, O’Tawa transforme le parking du 5 passage ruelle 75018 Paris en une jungle tropicale fluorescente. Au programme : 2 scènes, espace Chill by Curuba et techno tribale. 2 performances artistiques hors du temps sont prévues : Taiko, art ancestral de percussions japonaises du VIe siècle et Shibari, bondage japonais, implique d’entraver la personne attachée en utilisant des figures géométriques !

Prenez vos préventes ici !

On mise tout sur les perf et on veut vraiment créer un univers, on veut que chacune de nos soirées soit un voyage. Que tu te coupes de la réalité, du monde, le temps d’une nuit. On aimerait que les gens se déguisent, qu’ils sortent le côté sauvage de leur personnalité.”

Côté scéno, c’est Nataraja, activistes de la scène psychédélique parisienne qui s’occupent de tout ! Nataraja est une association qui à pour vocation de brasser la culture musicale électronique, avec la volonté d’apporter un nouvel espace d’expression à des artistes de tous horizons, pour un public éclectique, dans une ambiance de partage, d’amour et de fête. Le 18 janvier, ils sont invités décorer la scène principale dans un style antique Maya végétal psychédélique.

Performance #1 : Taiko

Le Taiko est un art ancestral de percussions japonaises datant du VIe siècle. Le groupe de percussionnistes Nika Taiko, créé en 2015 à Paris, mêle des rythmiques traditionnelles japonaises et des créations contemporaines originales. Il développe son propre répertoire et attache une importance particulière à la précision et à l’esthétique des mouvements. Proche d’un art martial, le travail technique sur les appuis, la détente et la fluidité des gestes apporte les nuances, la finesse et la grande puissance du son du taiko. En résulte une performance où la musique et la danse ne font qu’un pour offrir un spectacle dynamique et tout en finesse.

NIKA TAIKO, groupe de Taiko basé à Paris, mixant l’art traditionnel japonais et les rythmiques éclectiques

Performance #2 : Shibari

Le bondage japonais (緊縛, kinbaku, « bondage ») ou kinbaku-bi (緊縛美, « magnifique bondage ») est un type de bondage (sexuel ou non) japonais qui peut entrer dans le cadre de jeux sadomasochistes. Il implique d’entraver la personne attachée en utilisant des figures géométriques pré-définies à l’aide d’une cordelette habituellement de 6 à 8 millimètres de diamètre, faite de chanvre ou de juteLe mot shibari (縛り) signifiant « attaché, lié », utilisé au Japon pour décrire l’art de ficeler les colis, est devenu l’appellation la plus courante, dans les années 1990, en Occident, pour désigner l’art du bondage kinbaku.

Infos Pratiques

Agartha w/ O’Tawa 002
Le 18 janvier 2019
5 passage ruelle 75018
Billetterie ici !

Tags:

';return t.replace("ID",e)+a}function lazyLoadYoutubeIframe(){var e=document.createElement("iframe"),t="https://www.youtube.com/embed/ID?autoplay=1";t+=0===this.dataset.query.length?'':'&'+this.dataset.query;e.setAttribute("src",t.replace("ID",this.dataset.id)),e.setAttribute("frameborder","0"),e.setAttribute("allowfullscreen","1"),this.parentNode.replaceChild(e,this)}document.addEventListener("DOMContentLoaded",function(){var e,t,a=document.getElementsByClassName("rll-youtube-player");for(t=0;t