×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...
À faire Culture Top Nouveautés

Street art Paris : les artistes urbains reprennent du service !

Laura Coll Laura Coll

Street art Paris : les artistes urbains reprennent du service !

Voici l’une des facettes de Paris qui nous avait le plus manqué : le street art !

Alors que le terrain d’expression de prédilection des artistes de rues demeure naturellement l’espace public, à l’heure du confinement, ces derniers se sont vues contraints de se mettre en pause ou d’user de supports différents. Alors que la vie reprend peu à peu son cours dans la capitale, les artistes urbains semblent reprendre leurs marques sur les murs pour le plus grand bonheur d’esthètes et badauds. À nouveau, l’occasion nous est donnée d’écumer les rues de Paris à la recherche de murs colorés par les bombes aérosol, pochoirs et collages aux messages sous-jacents en tous genres. Si à l’instar de Levalet, Madame, Ardif, Inlove Street Art, Marquise, Treizebis, ou L’empreinte Jo V, les street artistes reprennent peu à peu du service à Paris, nous vous proposons aujourd’hui un florilège d’oeuvres de street art inédites, au lendemain du déconfinement.

Amoureux d’art urbain, voici votre nouveau parcours : 

@Madamedepapier sur les murs du 18ème arrondissement de Paris

« Par faim d’amour on le distille » Quartier de la Goutte d’Or & « C’est l’évasion qui redessine les perspectives, point la fuite » Max Mormoy, Paris 18 – Photos @Madamedepapier – Montage photo ©Paris Secret

« C’est l’évasion qui redessine les perspectives, point la fuite… » Le 13 mai dernier, @Madamedepapier publiait sur son compte Instagram la photo d’un collage inédit accompagnée de ces mots « Après deux mois enfermée à la maison, quel bonheur de remettre mon grand nez dehors… Retour aux sources, Max Dormoy, premier collage de déconfinement, pas de doutes c’est ensemble que nous redessinerons l’horizon… (…) Et merci infiniment aux passants du quartier qui ont fait de cette intervention un vrai retour à la maison… Merci ! » Vous l’aurez donc compris, c’est aux abords de la rue Max Dormoy dans le 18ème arrondissement de Paris que vous pourrez retrouver le premier collage post confinement de @Madamedepapier. Depuis, la streetartiste a déjà repris du service avec un 2ème collage « par faim d’amour on le distille » à admirer dans le Quartier de la Goutte-d’Or…

@Marquise.streetart sur les murs du 11ème arrondissement de Paris

« Sauvage » Passage Gustave-Lepeu Paris 11 & « L’aventurier » rue Saint-Maur – Photos @marquise.streetart – Montage photo ©Paris Secret

Pour son premier collage post déconfinement, @marquise.streetart a fait le choix d’investir la rue Saint-Maur pour rendre un hommage pour le moins mystérieux à un docteur quelque peu aventurier… Pour continuer sur sa lancée, la street artiste a paré les murs de sa poésie urbaine passage Gustave-Lepeu dans le 11ème arrondissement de Paris. Avec « sauvage », son improvisation sur un mur de mosaïques aux couleurs de la nature, @marquise.streetart nous invite à l’évasion avec la personnification du perroquet sur une branche perché. Une Ode à la nature dont nous avions bien besoin.

@a_r_d_i_f et son hommage aux soignants dans le 12ème arrondissement de Paris

@a_r_d_i_f

Le 12 mai, le talentueux @a_r_d_i_f a arboré sur son compte Instagram son tout premier collage post-confinement. Située dans le 12ème arrondissement de Paris, l’oeuvre murale d’@a_r_d_i_f est dédiée au personnel soignant et à tous ceux qui sont en première ligne face à l’épidémie de covid-19. On peut y voir Marianne, incarnation de la République française dos à dos avec une infirmière pourvue d’un masque. Reliant les deux protagonistes, les rouages minutieux du street artiste tels que des horloges ou édifices parisiens, attachés par des étendards arborant de multiples « merci » dans de nombreuses langues du monde. Un hommage urbain renversant à admirer rue de Chaligny, faisant irrémédiablement echo à l’hôpital Saint-Antoine situé non loin de là.

@lempreinte_jo_v street art hommage aux abords du 20ème 

@lempreinte_jo_v – Montage photo ©Paris Secret

En ces temps sans précédent, l’artiste urbain @lempreinte_jo_v a décidé de dédier tous ses pochoirs au personnel soignant, au gré des rues du 20ème arrondissement de Paris. Au détour d’une rue, retrouvez une attestation de sortie revisitée par l’artiste, une oeuvre murale mettant en lumière une infirmière en temps de guerre « tamponnée » du message « hope », une infirmière « fragile » surplombant une boite aux lettres de La Poste ou un Dali masqué au temps du coronavirus, laissant entrevoir ses mythiques moustaches en croc… Un parcours mystérieux à découvrir par vous-même en écumant les rues animées du 20ème arrondissement de Paris. 

La poésie urbaine de @13_bis dans le 20ème arrondissement 

@13_bis

Pourvue d’un grand manteau sombre, la Madone ainsi incarnée sur les murs par @13_bis semble capable de couvrir un grand nombre de personnes. Sur le pochoir du street artiste, les allusions à la mort sont nombreuses, incarnées par l’araignée noire qui tisse sa toile, les trois yeux démesurés de la Madone clignant tels de frêles papillons noirs ou encore une coupe semblable au Saint-Graal surmontée d’une tête de mort. En ses mains croisées sur sa poitrine, la Madone tient un chapelet de fortune, en symbole de spiritualité et d’espoir. Ainsi, avec sa poésie urbaine, @13_bis évoque la mort, mais aussi les croyances, l’espoir, le temps et la sagesse, incarnés par la Mère protectrice de la Nature. Un pochoir qui donne à réfléchir où nous vous invitons à donner libre cours à vos propres interprétations rue du Liban dans le 20ème arrondissement de Paris. 

Suite de l’odyssée de @levalet.art dans le 10ème arrondissement de Paris 

@levalet.art – Montage photo ©Paris Secret

Cela fait maintenant de longs mois que le street artiste de talent @levalet.art pare les rues de Paris d’une véritable odyssée urbaine. Un projet narratif fascinant telle une bande dessinée à suivre en écumant les rues de la capitale. À l’heure du déconfinement, @levalet.art a récemment partagé l’épisode 10 partie 1 de son Odyssée baptisé « Résurrection » à suivre dans le 10ème arrondissement de Paris. Pour suivre l’Odyssée dans son intégralité et connaitre les bonnes adresses, rendez-vous sur @levalet.odyssee ! Enjoy

 Coeur sur la ville avec @Inlovestreetart

@Inlovestreetart – Montage photo ©Paris Secret

Cela faisait un bon moment que les coeurs battants de @Inlovestreetart n’avaient pas virevolté au gré des murs de la capitale. Pour sa reprise, c’est rue Geoffroy-l’Asnier que Inlovestreetart a paré ses coeurs rouges et aériens sur des objets abandonnés, comme l’artiste se plait à le faire à l’accoutumée. Pour continuer sur sa lancée,@inlovestreetart a ainsi répondu à l’invitation de l’un de ses congénères pour investir une parcelle du Mur Oberkampf, actuellement en attente de nouveaux ornements. Décidément avec Inlovestreetart, l’amour est partout…