×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...
Top Nouveautés

Street art : ils recouvrent de coeurs des tags anti-PMA pour toutes !

«Ils salissent, on s’allie»

Laura Coll Laura Coll

Street art : ils recouvrent de coeurs des tags anti-PMA pour toutes !

En 1967, le photographe iconique Marc Riboud capture « La jeune fille à la fleur » , l’image puissante d’une jeune manifestante s’approchant de soldats équipés de fusils à baïonnette. Son arme à elle ? Une fleur ! Et si l’amour et la beauté étaient nos meilleures armes ? Dans un Paris 2.0, le collectif « Pochoirs pour tous » marque dans le bitume ses coeurs qui pourraient rappeler cette « jeune fille à la fleur », tel un appel à la paix, à l’amour et à la bienveillance… 

Combattre les messages haineux avec du street art !

@lestrottoirs & © Marc Riboud

«Ils salissent, on s’allie» À Paris, le collectif « Pochoirs pour tous » oeuvre chaque semaine en écumant les rues de Paris. Lors de ces tournées, ces amateurs et amatrices de street art recouvrent les tags et affiches anti-PMA pour toutes. C’est en 2018, lors de l’événement sportif militant destiné à lutter contre les stéréotypes et discriminations répondant au nom de « Gay Games » que « Pochoirs pour Tous » a vu le jour. Naissait alors l’union de militants alliés à une même cause, celle de la lutte contre les amalgames, les messages mensongers, insultants et haineux. Armés de leurs bombes de peintures, ces justiciers recouvrent tous les outrages de jolis coeurs multicolores, faisant ainsi de l’amour la meilleure des réponses aux messages injurieux, racistes ou sexistes.

Ils recouvrent de coeurs des tags anti-PMA pour toutes !

@pochoirspourtous

La PMA pour toutes, à savoir l’ouverture de la procréation médicalement assistée aux femmes célibataires et aux couples de lesbiennes, a été adoptée en première lecture à l’Assemblée nationale, le 27 septembre dernier. Le 6 octobre, plusieurs dizaines de milliers de manifestants défilaient dans les rues de Paris pour clamer leur opposition à cette mesure qualifiée de « PMA sans père ». S’en est suivie une déferlante de messages haineux, éparpillés sur les trottoirs et les murs de la capitale. La réponse de « Pochoir pour tous » ? Du street art avec des coeurs, symbole de l’amour. Pour ce collectif, si ces messages anti-PMA ont indéniablement fait écho à la vague homophobe des débats sur le mariage pour tous et ses messages non signés, il invite dans un même sens celles et ceux qui le souhaitent à s’emparer de pochoirs et à les imiter. 

Depuis l’été dernier, ce sont ainsi plusieurs centaines de petits cœurs qui parsèment les pavés parisiens…