×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...
À faire Culture Top Nouveautés

Pourquoi faut-il absolument voir « Playtime » l’expo éphémère du street artiste Seth à Paris ?

Une ode à la créativité

Laura Coll Laura Coll

Pourquoi faut-il absolument voir « Playtime » l’expo éphémère du street artiste Seth à Paris ?

« C’est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante » Le Petit Prince, Antoine de Saint Exupery 

Seth, le petit prince de l’art urbain…

Photos ©Seth – Montage photo ©Paris Secret

Seth, c’est un peu le petit prince de l’art urbain. De son vrai nom Julien Malland, ce street artiste haut en couleurs transforme l’espace public en véritable pays des merveilles depuis plusieurs années, remplissant d’étoiles les mirettes des badauds. Peintre, reporter, éditeur, graffeur… Grâce à une palette artistique des plus riches, celui que l’on nomme communément « Globe Painter » écume les rues du monde entier, offrant au public une fenêtre sur l’insouciance et l’espoir. Au coeur de ses peintures urbaines à nulle autre pareille : l’enfance, les fenêtres et touches multicolores s’offrent la récurrence. Bien souvent, au détour d’un mur immaculé, dénué de toute fantaisie ou abîmé, Seth comble les brèches et pose son empreinte, offrant à l’austérité des façades le plus beau des apparats.

« Playtime » : la résilience pour évasion…

Photos ©Seth – Montage photo ©Paris Secret

Le talentueux Seth ferait-il parti des privilégiés à avoir gardé leur âme d’enfant ? C’est ce qu’a l’air de penser la galerie Itinerrance à Paris, dédiant aujourd’hui au Globe Painter sa 3ème exposition. Mais que tend réellement à exprimer l’exposition éphémère « Playtime » ? Des zones de guerre ukrainiennes aux favelas minées par la guerre des cartels, au cours de ses nombreux voyages, Seth fut le témoin médusé de la résilience dont pouvaient faire preuve certains enfants, s’inventant des mondes chimériques pour s’évader d’une réalité tout sauf édulcorée. Évoquant ainsi le pouvoir salvateur du jeu, l’artiste dépeint l’imaginaire comme la quintessence de l’instinct de survie infantile…

Une fenêtre sur l’espoir et l’insouciance à la galerie Itinerrance…

Photos ©Pete Casta – Montage photo ©Paris Secret

Toiles de toutes tailles, maisonnette multicolore, sculpture, table customisée… Pour « Playtime » donnée à voir à la galerie Itinerrance, le Globe Painter de l’art urbain a réinterprété sur divers supports certaines de ses oeuvres iconiques auparavant arborées sur les murs du monde. Si pour définir son art, Seth parle de « portes qui s’ouvrent sur des mondes imaginaires » l’exposition « Playtime » nous immisce dans nos souvenirs, insinuant toute l’importance de garder son âme d’enfant. Présent dans la plupart de ses oeuvres, le vortex arc-en-ciel de Seth évoque aussi toute la richesse de notre univers intérieur, celui de l’imaginaire. Une chose semble certaine : pour chacun d’entre nous, « Playtime » aura sa propre résonance. Fenêtre sur l’espoir ? Appel à la rêverie ? Souvenir d’insouciance ? En guise d’introspection, cette superbe exposition si joliment empreinte de poésie nous invite à puiser les réponses en notre fort intérieur…

« Playtime » – Galerie Itinerrance, 24 Boulevard du Général d’Armée Jean Simon, 75013 Paris – Jusqu’au 11 avril 2020

Photos à la Une : @plume_arts & @danslesyeuxdeve