×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...
À faire Culture

Paris : « The Power of My Hands » une expo puissante dédiée aux artistes femmes africaines arrive au MAM !

By Laura Coll

Expo MAM 2021 Musée d'Art Moderne Paris The Power of My Hands Afrique(s) artistes femmes

Au Musée d’Art Moderne de Paris (MAM) une nouvelle exposition se prépare ! Avec The Power of My Hands, découvrez les oeuvres contemporaines de 16 artistes femmes africaines, ces femmes qui détiennent l’énergie émancipatrice entre leurs mains… 

16 artistes femmes originaires de plusieurs pays africains 

Dans le cadre de la Saison Africa2020, Suzana Sousa, commissaire indépendante basée à Luanda en Angola et Odile Burluraux, conservatrice au Musée d’Art Moderne de Paris réunissent au MAM un ensemble d’oeuvres réalisées par 16 artistes femmes originaires de plusieurs pays africains, offrant une belle mise en lumière à la scène artistique contemporaine africaine, encore peu représentée en France.

Expo MAM 2021 Musée d'Art Moderne Paris The Power of My Hands Afrique(s) artistes femmes
© Stacey Gillian Abe / Photo Giulio Molfese © ADAGP, Paris, 2020

The Power of My Hands : une mise en lumière de la condition féminine !

The Power of My Hands, c’est l’histoire d’expérience de vie de femmes, de questions sociales qui déterminent la condition féminine. Du corps à la sexualité, en passant par la maternité, la représentation de soi ou les croyances, la nouvelle exposition du MAM interroge comment la question de l’intime chez la femme noire révèle les non-dits et manifeste son rapport au monde. Cette exposition, c’est également une réflexion où se mêlent les notions de mémoire, de famille, de spiritualité et d’imaginations. Peinture, poterie, photographie, vidéo, performance, broderie… Avec The Power of My Hands, les créations présentées mettent en exergue l’énergie émancipatrice du « pouvoir de leurs mains »

Exposition initialement prévue du 22 janvier au 31 mai 2021 au Musée d’Art Moderne de Paris – Nouvelles dates à venir 

Photo à la Une : © Wura-Natasha OGUNJI – © ADAGP, Paris, 2020