Les plus jolis passages secrets de Paris

Parfois couverts, parfois fleuris, parfois carrelés ou pavés, animés ou complètement abandonnés, les passages de Paris ont tous un charme unique qui nous transporte dans une autre époque.

Certains ont été construits au XIXe siècle, d’autres sont d’anciennes rues devenues ruelles, puis passages oubliés. Comme des secrets dispersés ici et là, on les emprunte avec le plaisir et l’excitation de faire quelque chose de différent, de s’autoriser un petit détour ou de prendre un raccourci… juste le temps d’un court voyage dans le Paris d’avant.

Voici la liste des plus jolis (ou les plus insolites) passages secrets de Paris !

Le passage de l’Ancre

Véritable coup de cœur pour cette ruelle à peine visible depuis la rue, le passage de l’Ancre se distingue des galeries tape-à-l’œil : ici pas de verrière, pas d’antiquaire, juste une jolie rue pavée, des cascades de plantes et une petite boutique de parapluie ! L’accès se fait 223 rue Saint-Martin ou au 30 rue Turbigo, dans le IIIe.

Passage Brady

Surnommé Little India, le Passage Brady accueille restaurants indiens, boutiques de tissus et d’épices de toutes les couleurs, le tout dans l’ambiance douce et suspendue propre aux passages couverts de la ville. Il se situe entre le boulevard de Strasbourg et la rue du Faubourg Saint-Denis.

Passage dérobé au 52 rue Mouffetard

Coincée entre deux boutiques attrape-touristes, la petite porte du 52 rue Mouffetard cache l’une des plus anciennes rues de Paris : un minuscule passage complètement coupé du vacarme et du stress parisien, débordant de verdure.

52 rue Mouffetard -IMGP3527

Galerie Vivienne

On parlait de galerie “tape-à-l’oeil”, avec celle-ci, vous serez servis ! Entre la verrière, les moulures, les couleurs, le carrelage… c’est un too much néanmoins merveilleusement dépaysant, situé juste en face des Jardins du Palais-Royal au 4 rue des Petits Champs.

View this post on Instagram

Galerie Vivienne, Paris (2017)

A post shared by Marcokob (@marcokob75) on

Galerie Véro Dodat

Bien plus sobre que sa consœur ci-dessus, la Galerie Véro Dodat est dotée d’un chic parisien d’une autre époque. Sa particularité ? Elle est finalement beaucoup moins longue qu’elle en à l’air ! C’est un jeu de perspective brillamment imaginé, entre le carrelage et la hauteur du plafond, qui lui donne cette allure élancée. Située entre la rue Jean-Jacques-Rousseau à l’est et la rue du Bouloi à l’ouest.

Passage du chantier

Situé dans le quartier des quinze-vingt, sur la rue du Faubourg Saint-Antoine, c’est un passage tout calme où s’alignent les marchands de meubles. Ici il n’y a ni moulures, ni plantes, l’endroit a vraiment juste le charme doux d’une ancienne rue ouvrière.

Cité Durmar

Si le champêtre bucolique est à la mode, la Cité Durmar est the place to go. On dirait une rue de campagne laissée à la merci d’une végétation désordonnée : le lierre est omniprésent, l’herbe court entre les pavés, les fleurs s’échappent des pots, bacs, sots qui s’entassent le longs des murs. Magique. Située sur la rue Oberkampf.

Cité du Figuer (11ème)

Dans cette impasse débouchant (aussi) sur la rue Oberkampf, entre les façades turquoises, jaunes, oranges, les fenêtres de loft new-yorkais et la végétation quasi-tropical, il devient vraiment difficile de se croire au plein cœur de Paris !

Photo de bannière : Amélien Bayle

(Visited 7,087 times, 4 visits today)

Tags:

Ads

You May Also Like

On a trouvé la meilleure vue de Paris (et ce n’est pas celle que vous croyez)

On parle toujours de la vue panoramique de la tour Eiffel, de celle haut perchée de la mal-aimée ...

Découvrez les affiches au coeur du mouvement de mai 68

Cette année, nous célébrons les 50 ans de mai 68. Entre les nouvelles, les articles et les films, une ...

Paris sous la neige : les photos les plus magiques

Quoi de plus féerique que de voir Paris recouvert d’un manteau blanc ? Voilà les plus belles photos capturées ...