×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...
Culture

Les meilleurs films d’horreur à voir pendant le confinement !

Charley Zaragoza Charley Zaragoza

Les meilleurs films d’horreur à voir pendant le confinement !

Tremblez de peur… Nous vous avons choisi les meilleurs films d’horreur pour passer des soirées à se cacher les yeux, serrés les uns contre les autres. Après tout, il ne peut rien vous arriver chez vous… Ou peut-être que si ? 

Est-ce vraiment la meilleure période pour regarder des films d’horreur ? Pourquoi pas. Contrairement au COVID-19, les zombies n’existent pas. Les fantômes, d’accord ça se discute, mais les psychopathes et serial killers, eux aussi sont confinés. Donc installez-vous confortablement (mais restez sur vos gardes…), attrapez votre plaid et votre pop-corn, c’est parti.

  • Ça (2017) 

On commence facilement, par quelque chose qui n’existe pas. Cela ne veut pas dire que vous n’allez pas en trembler pour autant. On garantit que tous ceux qui ont lu le terrifiant roman de Stephen King sont maintenant traumatisés par les clowns. Étonnamment, l’adaptation au cinéma a réussi à garder le caractère réellement flippant des aventures des enfants de la ville de Derry, dans le Maine aux États-Unis. Confrontés à un clown tueur qui revient de façon cyclique, ils vont tenter de protéger les enfants frappés par le terrible Grippe-sou.

© Warner Bros
  • Annabelle (2014)

Les poupées possédées, ça n’existe pas. Enfin, on espère. Parce qu’après avoir vu Annabelle, vous allez même regarder votre doudou de travers. Une famille emménage dans une nouvelle maison, le mari offre une poupée vintage à sa femme, et là plus rien ne va. Cris dans la nuit, phénomènes paranormaux, morts… Le scénario est un peu classique, mais ça marche bien. Et puis il fait partie de l’univers cinématographique de The Conjuring, dont on parlera plus tard.

© Warner Bros
  • Mister Babadook (2014)

Moins connu, film indépendant, mais on valide. Dans une famille, le mari décède brutalement, laissant derrière lui sa femme et son fils de 6 ans. Ce dernier devient incontrôlable, ajoutant au stress de la mère. Puis, un livre de contes avec un étrange homme en noir, Mister Babadook, apparaît à la maison. Vous sentez les problèmes ? Oui, le livre est hanté. À partir de là, l’ambiance déjà lourde devient angoissante, puis tout simplement terrifiante.

© Wild Bunch Distribution
  • The Shining (1980)

Est-ce qu’on doit vraiment présenter ce film ? On va dire que oui, au cas où vous auriez raté ce monument du film d’horreur. C’est peut-être cliché, mais de notre côté, aucun film ne nous a fait plus peur. Ce Stanley Kubrick nous raconte l’histoire de Jack Torrance, gardien d’un hôtel fermé l’hiver, où de nombreux événements tragiques se sont déroulés par le passé. Jack, sa femme et son fils Danny, qui a un don de medium, vont y passer l’hiver. Qu’est-ce qui peut mal se passer ?

© Warner Bros
  • Freddy, les griffes de la nuit (1984)

Celui qui a eu l’idée d’un monstre qui vous visite dans vos cauchemars pour en faire un film d’horreur est clairement un génie du mal. C’est normal, puisque c’est le seul et l’unique Wes Craven qui est derrière ce chef d’œuvre qui vous hantera pendant plusieurs nuits. Une adolescente fait des cauchemars effrayants, et se confie à ses amis, qui disent faire les même cauchemars… Un homme mystérieux, avec une main gantée de griffes métalliques… On vous en dit pas plus.

© Warner Bros
  • Conjuring : les dossiers Warren (2013)

Alors que le genre du film d’horreur subissait un petit coup de mou à la fin des années 2000, les années 2010 ont pu connaître un nouvel âge d’or grâce à l’adaptation cinéma de l’histoire vraie (aïe) de Ed et Lorraine Warren, enquêteurs paranormauxThe Conjuring raconte l’un de leurs cas les plus terrifiants, venant en aide à une famille hantée par un démon maléfique. Ce film donnera lieu à des suites, ainsi qu’à plusieurs spin-offs. Niveau influence, c’est un peu L’Exorciste des temps modernes.

© Warner Bros
  • [REC] (2007)

Rien qu’écrire le nom de ce film nous traumatise à nouveau. Très primé en Espagne mais trop peu connu en dehors de leurs frontières, [REC] est une pépite du genre. Filmé comme une sorte de documentaire, l’immersion est glaçante. L’équipe d’une émission de nuit se retrouve impliquée dans les étranges activités d’un immeuble voisin, où les cris d’une vieille dame inquiètent les habitants. Très vite, un démon qui possédait la dame s’en prend à tout le monde… Accrochez-vous bien.

© Castellao Producciones
  • Evil Dead (1981) 

Quel est le point commun entre Spider-Man et Evil Dead ? Sam Raimi, le réalisateur. Avant de devenir maître des films de super-héros, Raimi était un maître de l’horreur, à l’origine d’un des films les plus emblématiques du genre, qui a fait peur à Stephen King lui-même. 5 amis dans une maison de vacances perdue, des événements bizarres, et des démons maléfiques. Nouveau à l’époque, déjà vu aujourd’hui, mais Evil Dead reste unique en son genre, et garantit des nuits blanches à venir.

© Metropolitan Films
  • Dernier train pour Busan (2016)

Une liste de films d’horreur sans film de zombies n’est pas une vraie liste. Puisque le cinéma coréen est enfin reconnu (Parasite, Oscar du meilleur film 2020), penchons-nous sur ce chef d’œuvre du cinéma d’horreur. Ce thriller angoissant raconte l’histoire d’un jeune homme d’affaires, chargé de ramener sa fille à sa mère, dont il est séparé, à Busan. Le train quitte la ville, alors que celle-ci chute à cause d’un virus qui transforme les gens en zombies. Mais une femme infectée a pu rentrer dans le train…

© ARP Sélection
  • Shaun of the Dead (2004)

On finit avec un peu de répit, avec de l’horreur/comédie. Horriblement drôle, si vous voulez. Le duo anglais Simon Pegg/Nick Frost, 5 ans avant Bienvenue à Zombieland, nous offrent un film déjanté où deux colocataires un peu paumés se retrouvent parmi les derniers survivants d’une apocalypse zombie, en tentant au passage de sauver leur famille. Leur QG de défense ? Leur bar habituel. Hilarant et gore, c’est le parfait film d’horreur pour se détendre en ayant quand même un peu les chocottes.

© Rogue Pictures

Photo de couverture : © Warner Bros.