Les incroyables sculptures cachées dans les catacombes

Les catacombes cachent bien des surprises : entre les montagnes de crânes, les squats, les graffitis et les “rave party”, on trouve aussi de bien surprenantes sculptures.

Elle s’appelle la galerie de Port-Mahon et pour cause : sur le mur, sculptée à même la roche, trône une reproduction étonnante et ultra détaillée de la forteresse. Elle a été réalisée entre 1777 et 1782 par le carrier Décure, un ancien vétéran des armées de Louis XVI employé dans les catacombes pour aider aux travaux de consolidation des carrières. Après avoir découvert une petite carrière cachée, il décide d’y graver ses oeuvres, pendant 5 ans, durant ses pauses.

Jean-David et Anne-Laure via Flickr

Pourquoi Port Mahon ? Parce que c’est dans cette forteresse de Minorque, une île des baléares alors occupée par les anglais, que Décure fût enfermé durant quelques années. Sur le mur d’en face, on retrouve le Fort Philipe, taillé à la masse dans les aspérités de la roche. Les détails de ces sculptures sont incroyablement minutieux, bien que peu véridiques : Décure a construit ses bâtiments de mémoire, avec une bonne part de son imaginaire.

Hugo Clément via Flickr

C’est malheureusement en voulant construire un escalier jusqu’à ses œuvres qu’il provoque un éboullement qui causera sa perte. Décure perd la vie quelques jours plus tard suite à ses blessures.

Pas besoin de dénicher une entrée illégale pour admirer ces œuvres, elles font parties du parcours officiel des visites, auxquelles vous pouvez accéder au 1 Avenue du Colonel Henri Rol-Tanguy, 75014. Attention de bien vérifier les horaires d’ouvertures, les catacombes sont souvent fermées !

Photo de bannière : Hugo Clément via Flickr

(Visited 478 times, 1 visits today)

Tags:

Ads

You May Also Like

Ponts et passerelles : les plus belles traversées de Paris !

Entre les cadenas d’amours, les pieds majestueux et les vues romantiques, les instagrammeurs sont fous des ponts de ...

Découvrez les affiches au coeur du mouvement de mai 68

Cette année, nous célébrons les 50 ans de mai 68. Entre les nouvelles, les articles et les films, une ...

On a testé ONCE, une appli “slow dating” pas comme les autres

Plutôt que de swiper 100 personnes par jour, comme ça, en attendant le bus ou avec un fond ...