×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...
Culture Top Nouveautés

Le retour des « Extatiques », l’exposition d’art en open air sur l’Esplanade de la Défense !

Charley Zaragoza Charley Zaragoza

Le retour des « Extatiques », l’exposition d’art en open air sur l’Esplanade de la Défense !

La troisième édition de l’exposition « Les Extatiques » débarque sur l’Esplanade de la Défense, pile à temps pour une balade artistique aux beaux jours ! 

« Les Extatiques », c’est une exposition comme on les aime : gratuite, en plein air, grandeur nature, et qui se fond dans son environnement. L’année dernière, neuf artistes avaient pris possession de l’Esplanade de la Défense, leurs neuf œuvres dispersées au milieu des tours de bureaux du quartier. Sous la direction artistique du journaliste Fabrice Bousteau, l’initiative avait beaucoup plu pour sa deuxième édition. C’est la raison pour laquelle Paris La Défense a décidé de recommencer l’aventure en 2020, pour le plus grand plaisir de nos yeux !  Le directeur de la rédaction de Beaux Arts Magazine chapeautera à nouveau l’exposition pour cette troisième édition.

Oeuvre des Extatiques 2019. Photo : Stéphane Mahot/Flickr

Cette année 2020, le thème sera « Rien à voir ». Derrière ce titre énigmatique, les œuvres de  cette troisième édition des Extatiques joueront sur la gravité, les sens, la logique… Ou plutôt comment les défier. Un thème intriguant qui donne envie d’aller explorer cette exposition, qui dépassera cette année les limites de l’Esplanade de la Défense : les jardins de la Seine Musicale accueilleront aussi des œuvres. Fabrice Bousteau cite l’artiste Marina Abramovic pour résumer ce qui attend les visiteur des « Extatiques » 2020 : « l’art est une question d’énergie et l’énergie est invisible ». Du 26 juin au 4 octobre 2020, venez découvrir le travail des artistes d’art contemporain pour célébrer l’art en plein air cette année !

Une oeuvre de l’exposition Extatiques 2018. Photo : RADAR

https://parisladefense.com/fr/les-extatiques

Photo de couverture : Philippe Lopez/AFP