Le jardin d’agronomie tropicale : un véritable voyage entre l’Asie et l’Afrique

Pas besoin d’aller à Berlin pour visiter des endroits abandonnés ! Laissé à l’abandon, recouvert par la végétation, le Jardin d’agronomie tropicale de Paris est à la fois exotique et hors du temps.

Le Jardin d’agronomie tropicale est situé tout au bout du bois de Vincennes, dans la pointe la plus à l’est de Paris. Si la plupart des plantes exotiques, à part quelques bambous et kakis, ont disparues, subsistent quelques édifices abandonnés datant de l’exposition coloniale de 1907.

Caroline via Flickr
Un peu d’histoire

Le jardin avait été créé en 1899 afin de tester des plantations issues des colonies et améliorer l’approvisionnement en France métropolitaine. Ce jardin d’essai avait à l’époque une multitude de plantes exotiques, tel que des caféiers, bananiers, arbres à caoutchouc, cacaoyers, vanilliers et, seuls survivants des années, des bambous et des kakis.

@blagueurmasque

En 1907, on y organise une « exposition coloniale » qui regroupait les « conquêtes » asiatiques et africaines (c’est pour cela qu’aujourd’hui on y retrouve des pavillons cambodgiens comme congolais). Pour l’exposition, Paris y construit de véritables reproductions de villages congolais, indochinois, kanaks et malgaches, et fait venir des habitants de chaque pays, habillés de leurs costumes traditionnels, à vivre dans leur village attitré pour offrir une sorte de spectacle aux français… un spectacle plus tard qualifié de « zoo humain ».

Après avoir eu plusieurs usages pendant la guerre, et servi d’espace pour l’’École d’agronomie tropicale, le jardin est complètement laissé à l’abandon

@theo.rnc

Aujourd’hui, c’est un vrai petit voyage champêtre et romantique (enfin, ça c’est si on veut) sans même quitter Paris !

@coupdepousses
Une promenade exotique

Si le pavillon du Congo original a brûlé et que les autres ont été pillés, il reste néanmoins certains édifices originaux plus ou moins bien conservés plantés un peu partout dans le jardin. Vous pourrez y voir : le pavillon du Congo (complètement en ruine, du coup), le Pavillon de la Guyane, le Pavillon de l’Indochine, le Pavillon du Maroc, celui de la Réunion et celui de la Tunisie.

@phaul2001

En vous baladant un peu, vous pourrez trouver des vestiges indochinois : l’esplanade du Dinh, un espace rectangulaire comportant un portique en pierre d’inspiration vietnamienne, une urne funéraire en bronze reprenant les motifs impériales du palais de Hué (une cité impériale absolument sublime située au centre du Vietnam) et le temple du souvenir indochinois, mais aussi d’autres éléments sud-asiatiques, tel qu’un pont khmer, un pont tonkinois, une porte chinoise, etc.

Caroline via Flickr
@celine.hermes
@blagueurmasque
Infos pratiques

Vérifiez les horaires ici.
L’accès se fait par l’avenue de la Belle-Gabrielle.
RER : Nogent-sur-Seine, ligne A

Photo de bannière : @clarapostorino via Instagram

(Visited 1,512 times, 7 visits today)

Tags:

Ads

You May Also Like

7 parcs et jardins en hauteur pour flâner au dessus de Paris

Un parc, oui, mais avec vue s’il-vous-plaît ! Profitez au maximum de l’été pour chiller en hauteur avec ...

La Color Run débarque à Paris le 15 avril !

La Color Run, c’est une course de 5km organisée dans le monde entier qui mélange défi sportif et ...

Jean-François Paris_flickr_parissecret

Découvrez la Coulée Verte, cette “Highline” parisienne méconnue des parisiens

Enfilez vos baskets, sautez dans le métro, en quelques stations vous serez déjà au pied de l’une des ...