Grande exposition Murakami à la Fondation Vuitton

La Fondation Vuitton organise une grande exposition intitulée « Au diapason du monde », du 11 avril au 27 août 2018, réunissant une nouvelle sélection d’artistes réunissant des œuvres modernes et contemporaines, tous mediums confondus.

« Au-delà d’un accrochage, « Au diapason du monde » se veut une exposition sur la base d’une thématique précise. Celle-ci renvoie aux questionnements actuels liés à la place de l’Homme dans l’univers et à la nouvelle approche qui le lie à son environnement et au monde du vivant, soulignant les interconnexions entre l’humain, l’animal, le végétal voire le minéral. »

C’est pour répondre à ces interrogations que la Fondation a invité de nombreux artistes modernes et contemporains à exposer leurs œuvres symboliques et porteuses de messages socio-politiques. 

Gerhard Richter, Lilak, 1982, @Gerard Richter
Parcours A : Murakami

L’artiste neo-pop japonais Takashi Murakami occupe une grande partie de cette exposition. Ses marguerites souriantes et personnages de mangas colorés, reproduites en dessins, peintures, sculptures et vidéos sont un reflet de la société japonaise sous tous ses aspects : « S’appuyant sur l’histoire politique, culturelle et sociale du Japon, Takashi Murakami cultive un monde à part, à la fois sombre et fabuleux, qui combine l’esthétique Kawaii à des références aux traumatismes de son pays, comme la bombe atomique ou plus récemment le tsunami. »

2016 Takashi Murakami/ Kaikai Ki Co.Ltd All rights reserved @Claire Dorn
Parcours B : L’homme dans l’univers du vivant

Cette deuxième partie, très différente de la première, réunit 28 artistes français et internationaux de générations différentes, toutes techniques confondues. Elle est divisé en trois actes :

Irradiances tourne autour de l’œuvre de Dan Flavin et réunit des œuvres aux supports variés : peintures, sculptures, vidéos, installations. Chacune procède d’un dialogue continu avec la nature « et explore la matière et ses métamorphoses dont l’ensemble compose un paysage cosmique. »

Là infiniment s’interroge sur l’appropriation d’œuvres mythiques de l’histoire de l’Art, la domination de l’Homme dans l’histoire et sa possible disparition.

L’homme qui chavire s’organise autour du corps dans tous ses états, de ses formes les plus tangibles au plus fantasmées.

Pierre Huyghe, Untitled (Humn Mask) 2014 @Adagp Paris 2018
Liste des artistes présentés

Giovanni Anselmo (1934, Italie), Matthew Barney (1967, États-Unis), Christian Boltanski (1944, France), Mark Bradford (1961, États-Unis), James Lee Byars (1932-1997, États-Unis), Maurizio Cattelan (1960, Italie), Ian Cheng (1984, États-Unis), Andrea Crespo (1993, États-Unis), Trisha Donnelly (1974 , États-Unis), Dan Flavin (1933-1996, États-Unis), Cyprien Gaillard (1980, France), Alberto Giacometti (1901-1966, Suisse), Dominique Gonzalez-Foerster (1965, France), Jacqueline Humphries (1960, États-Unis), Pierre Huyghe (1962, France), Yves Klein (1928-1962, France), Mark Leckey (1964, Royaume-Uni), Henri Matisse (1869-1954, France), François Morellet (1926-2016, France), Takashi Murakami (1962, Japon), Philippe Parreno (1964, France), Sigmar Polke (1941-2010, Allemagne), Gerhard Richter (1932, Allemagne), Bunny Rogers (1990, États-Unis), Wilhelm Sasnal (1972, Pologne), Shimabuku (1969, Japon), Kiki Smith (1954, États-Unis), Adrián Villar Rojas (1980, Argentine), Anicka Yi (1971, Corée du Sud)

Photo de bannière : FLV site officiel

(Visited 1,017 times, 1 visits today)

Tags:

Ads

You May Also Like

La Nuit aux Invalides : un spectacle son et lumières extraordinaire !

Du mercredi au samedi jusqu’au 1er septembre, à 22h00, découvrez un spectacle son et lumières digne des Lumières ...

Street art, street food et patins : l’Aérosol réouvre ce week-end !

Après son succès fou en automne dernier, l’Aérosol revient pour une nouvelle saison de street art, food, sport ...

Un après-midi dans la fabuleuse maison musée Gustave Moreau

Connaissez-vous Gustave Moreau ? Ses peintures et ses dessins, souvent bourrés de détails précis et d’arabesque superbes, sont presque ...