×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...
Top Nouveautés

Encadrement des loyers : Jusqu’à 78% des locations d’appartement sont illégales à Paris !

Charley Zaragoza Charley Zaragoza

paris encadrement des loyers immobilier annonces illégales

L’immobilier parisien est souvent le sujet de toutes les dérisions, avec ces prix exorbitants et ses annonces parfois lunaires. Mais en réalité, la majorité des annonces de location dans la capitale sont illégales. 

On ne compte plus le nombre de fois où l’on a levé les sourcils en voyant une annonce de location d’appartement à Paris. 700€ pour 10 m² ? Un mélange de surprise, de confusion, et d’un peu de dégoût, on ne va pas se mentir. Si ces annonces beaucoup trop chères vous paraissent problématiques, c’est normal : elles sont tout simplement illégales. En effet, selon une étude du site d’immobilier Meilleurs Agents, la loi sur l’encadrement des loyers votée à Paris il y a 2 ans est loin d’être respectée. Une annonce sur deux serait illégale dans la capitale, et ce ratio monte même à trois annonces sur quatre (78%) pour les biens de moins de 20m².

Ces annonces, qui sont donc majoritaires, fixent des loyers et prix bien plus hauts que ceux réglementés par la nouvelle loi de l’encadrement des loyers. Cependant, celle-ci n’est que peu respectée, et les annonces ne sont pas assez régulées. En moyenne dans la capitale, ces loyers illégaux représentent un surplus de paiement de 1500 euros par an pour les Parisiens. Si vous souhaitez vérifier les loyers maximums applicables dans votre quartier, la Drihl a mis en place une carte interactive. Vous verrez par exemple que pour un studio construit après 1990 à Bercy, le loyer maximum est de 34,8€/m². Faites le calcul, comparez avec les annonces existantes, et comprenez l’ampleur du problème.