×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...
À faire Top Nouveautés

Couvre-feu : ces photos rappellent qu’à 21h, tout le monde ne rentre pas chez soi !

By Laura Coll

À 21h tout le monde ne dort pas à la maison campagne pub sans-abris couvre-feu Fondation Abbé Pierre

Depuis ce samedi 17 octobre, un couvre-feu a été instauré de 21h à 6h du matin à Paris et en Ile-de-France, à l’instar de 8 autres métropoles françaises classées en état d’alerte. Alors que ce couvre-feu contraignant fait depuis l’objet de lamentations, nous avons pourtant tendance à oublier que tout le monde n’a pas la chance de rentrer chez soi. Eden Bouaziz, elle, ne l’a elle pas oublié. Pour sensibiliser à la cause des plus démunis, cette jeune étudiante en communication a ainsi imaginé une campagne fictive, aux images dures mais puissantes.

À 21h tout le monde ne dort pas à la maison campagne pub sans-abris couvre-feu Fondation Abbé Pierre

Certes, ces nouvelles mesures restrictives nous sommant de rester chez nous avant 21h sont une atteinte à notre liberté, mais nous oublions parfois à quel point nous somme chanceux d’avoir un « chez soi ». À 21h, dans les rues en noir et blanc, les sans-abris font face à une réalité toute autre. Pour mettre en lumière cette dure réalité, Eden Bouaziz, étudiante à l’ISCOM a ainsi publié 3 clichés de sans-abris, qui, avec des rues désertes pour seul décor et le froid pour seul compagnon, dorment dehors lorsque sonne 21h.

À 21h tout le monde ne dort pas à la maison campagne pub sans-abris couvre-feu Fondation Abbé Pierre

« À la suite de l’annonce des nouvelles restrictions et du couvre-feu à 21h, une pensée m’est immédiatement venue à l’esprit. S’il faut être rentré à la maison à 21h, comment font ceux qui n’en ont pas ? J’ai alors imaginé une campagne print fictive pour la Fondation Abbé Pierre qui aide les sans-abri à travers le plan  Objectif Zéro SDF . Car en tant que future conceptrice-rédactrice, j’estime qu’une campagne réussie est une campagne qui fait prendre conscience, qui aide à bouger les choses et à changer les comportements. Une campagne choc, qui rappelle la nécessité d’être solidaire en cette période compliquée. » a ainsi expliqué la jeune femme sur Facebook pour mettre des mots sur sa belle initiative. Des photos lourdes de sens pour une campagne choc – bien que fictive – saluée par la Fondation Abbé Pierre. Ainsi, si l’inspirante Eden aspire à un monde meilleur, nul doute que sa campagne fictive n’a laissé personne de marbre, nous invitant à une prise de conscience collective nécessaire. Puissant et inspirant…