×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...

Pâtisserie : connaissez-vous l’histoire de ces gâteaux créés à Paris ?

Sirine Errammach Sirine Errammach - Journaliste - Paris Secret

gâteaux créés à paris
Paris, capitale de l’amour, de la culture, mais aussi et surtout de la bonne cuisine ! Les pâtisseries et viennoiseries ne sont pas en reste comme en en témoignent l’attrait des touristes et les files d’attente qui s’allongent devant nos boutiques préférées. Si aujourd’hui l’innovation est de mise chez les pâtissiers, Paris reste le berceau de bon nombre de gourmandises dont on ne se lasse plus. Cap sur ces merveilles sucrées dont l’histoire est liée à jamais à la Ville Lumière !

Le financier

À base de blancs d’œufs et de poudre d’amandes, l’origine de ce petit gâteau remonte au XVIIe siècle. Si on doit la création du financier aux sœurs de l’ordre des Visitandines en Lorraine, c’est bien à Paris qu’il a été popularisé dans sa version actuelle. En 1890, le pâtissier Lasne repense ainsi le gâteau pour le proposer dans sa boutique. Avec un commerce situé près de la place de la Bourse, la majorité de ses clients sont des financiers qui souhaitent se délecter d’une gourmandise sans avoir à se salir les mains. D’abord ovale, la forme du gâteau est modifiée pour lui donner l’aspect… d’un lingot d’or.

On craque pour… Le financier de la pâtisserie Hugo & Victor. Une version revisitée, garnie d’un délicieux praliné.

Le mille-feuille

À la fois crémeux et croustillant, le mille-feuille fait partie des pâtisseries préférées des Parisiens. Entre deux couches de crème pâtissière, se superposent plusieurs étages de pâte feuilletée, d’où son nom. Si le gâteau est aujourd’hui omniprésent dans les vitrines des pâtisseries parisiennes, son origine remonte au XVIIe siècle. Il aurait été créé par François Pierre de la Varenne, chef cuisinier français. Mais ce n’est qu’à partir de 1867, que le dessert est proposé à la vente chez Seugnot, une boutique du 7e arrondissement. Il récolte immédiatement un franc succès, qui lui permettra de traverser les époques… pour notre plus grand bonheur !

On craque pour… La version déstructurée du chef François Perret (Ritz Paris), qui permet de le déguster tout en arpentant les rues de la capitale.

Le Paris-Brest

Cette pâtisserie à base de pâte à choux et de crème mousseline pralinée en fait chavirer plus d’un. Sa forme n’est pas anodine et c’est bien elle qui nous aiguille sur l’histoire du gâteau. Le Paris-Brest évoque en effet une roue de vélo, rappelant la célèbre course éponyme. À la demande de Pierre Giffard, fondateur de la course, le pâtissier Louis Durand qui exerce à Maison-Laffitte, créée le Paris-Brest pour encourager les participants. À l’époque, le gâteau est plus grand et même les rayons des roues sont reproduits. Aujourd’hui, il fait partie des gâteaux les plus emblématiques de la capitale ! 
On craque pour… Le Paris-Brest absolument décadent du chef Philippe Conticini, qui reprend les fondamentaux du gâteau, mais avec un insert praliné qui fait toute la différence. 
 
À faire Manger et Boire Top Nouveautés