×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...
Top Nouveautés

Comment fonctionne le couvre-feu à Paris ? Les détails annoncés par le gouvernement !

By Charley Zaragoza

couvre-feu annonces paris covid coronavirus gouvernement castex

Le Premier Ministre Jean Castex a précisé les annonces du Président Emmanuel Macron d’hier soir au sujet du couvre-feu en vigueur dès vendredi soir. On vous explique ! 

À partir de samedi 00:00 (autrement dit vendredi soir), un couvre-feu est instauré de 21h à 6h du matin, à Paris et en Île-de-France. C’était l’annonce de la soirée, lors de l’allocution télévisée du Président de la République Emmanuel Macron ce 14 octobre. Si le chef de l’État a expliqué hier que des déplacements nocturnes pourront être autorisés selon l’urgence avec des attestations jugées « au bon sens », rien ne disait concrètement ce qui était permis ou non. Ce 15 octobre, le Premier Ministre Jean Castex et plusieurs autres membres du gouvernement ont précisé la mesure.

À 21h, tout le monde devra être chez soi, et tous les établissements recevant du public devront être fermés. En privé, il sera interdit d’être plus de 6 personnes. Les déplacements seront donc interdits entre 21h et 6h, sauf pour quelques exceptions. Pour toute raison médicale ou professionnelle, avec un justificatif, il sera possible de se déplacer de nuit. De même, si un train arrive ou part après 21 heures, vous pourrez le prendre et vous rendre à votre destination, équipé d’un justificatif des horaires de votre voyage. En effet, les déplacements entre régions ne sont pas limités, le but étant pour Emmanuel Macron de « responsabiliser les Français et non les infantiliser ».

Il sera aussi possible de promener son chien autour de son lieu de résidence après 21h, par exemple. En termes de durée, le couvre-feu est applicable pour 4 semaines, mais a vocation à se prolonger si le Parlement le vote, selon le Premier Ministre. Pas d’inquiétude, on va très vite vous aider à vivre Paris entre 6h01 et 20h59.

Photo de couverture : © Ludovic Marin / Pool / AFP.