×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...

À Poissy, il faudra déposer une caution de 1000 euros pour se marier

Sirine Errammach Sirine Errammach - Journaliste - Paris Secret

mairie-poissy-mariage-caution-1000-euros

Afin de réduire les incivilités et les retards lors des mariages, le maire de Poissy a annoncé de nouvelles mesures pour quant à la célébration des unions : le dépôt d’une caution de 1000 euros, assortie à un nombre d’invités limité. 

La décision intervient après une succession de débordements. Désormais, les Pisciacais désireux de célébrer leur union à la mairie devront signer une charte de mariage et déposer un chèque de 1000 euros en guise de caution. En cas d’incivilités, celle-ci sera tout simplement encaissée. Suite à leur « multiplication« , les retards sont eux aussi dans le viseur, impliquant « des heures supplémentaires pour les agents de la ville, au frais des contribuables ».

Proposé en conseil municipal par Karl Olive, ancien journaliste sportif aujourd’hui maire (DVD) de Poissy dans les Yvelines (78), le projet a été voté à la majorité le lundi 15 novembre 2021 avec 36 voix sur 39. La caution est ainsi répartie : 500 euros en cas de dégradation, 400 euros pour un retard de plus de tente minutes et 100 euros de frais de ménage. Sur Franceinfo, le maire a évoqué un « contrat gagnant-gagnant » avec ses administrés, assurant que « 99% des mariés récupéreront leur chèque car on parle d’une extrême minorité, mais qui pollue le quotidien d’une très grande majorité des habitants ».

Une jauge d’invités limitée

La mairie de Poissy célèbre entre 150 et 200 mariages par an. Désormais, la jauge d’invités sera également réduite, passant de 99 à 50 adultes maximum. Lors de la célébration des unions, deux policiers municipaux seront également présents à l’intérieur de l’hôtel de ville, équipés de caméras portatives. C’est l’augmentation des incivilités commises qui a poussé le maire à adopter cette série de mesures. Depuis fin septembre, pas moins de « trois mariages ont dégénéré à l’extérieur et à l’intérieur de la mairie : insultes, menaces à l’encontre des agents publics, stationnement gênant, troubles à l’ordre public, comportements agressifs et irrespectueux« , a justifié l’élu. Un mariage en particulier avait fait parlé de lui puisqu’à son issue, « 35 PV avaient été dressés et quatre personnes placées en garde à vue ».

Top Nouveautés