×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...
À faire Culture Top Nouveautés

Confinement : à Paris, ce ténor chante l’Opéra à sa fenêtre chaque soir pour ses voisins !

Laura Coll Laura Coll

Confinement : à Paris, ce ténor chante l’Opéra à sa fenêtre chaque soir pour ses voisins !

Alors que l’Opéra de Paris a pris la belle initiative de mettre en ligne tous ces spectacle gratuitement pendant toute la période de confinement, un homme lui, a décidé de chanter la sérénade à ses voisins chaque soir à sa fenêtre, preuve que la musique adoucit les moeurs… 

Il est de ces instants hors du temps offerts par la musique… Alors que la France a pris les mesures sanitaires nécessaires afin d’éviter la propagation du coronavirus, contraignant les citoyens à rester confinés chez eux, ce ténor parisien a pris la belle initiative de chanter l’opéra chaque soir à sa fenêtre, en vue d’apporter un peu de réconfort à ses voisins. Stéphane Sénéchal est un chanteur lyrique professionnel. Confiné dans son appartement du XIe arrondissement de Paris, chaque soir à 19h, ce ténor au grand coeur ouvre grand sa fenêtre et commence à entonner un air d’Opéra, comme le relate Le Parisien. Pour mettre des mots sur l’essence même de son initiative, Stéphane Sénéchal affirme « Un peuple qui chante est un peuple debout » Pour inaugurer ce rituel, le chanteur lyrique a symboliquement choisi  l’hymne national « La Marseillaise », un air qu’il entend bien chanter à nouveau à l’heure de la fin du confinement.

Comme l’atteste Le Parisien, mercredi, dès la première note, les voisins se sont pressés à leur fenêtre pour entendre « Je t’ai donné mon coeur » extrait du Pays du Sourire de Franz Léhár, achevant sa prestation sous un tonnerre d’applaudissements. Jeudi, « Caruso » était à l’honneur, en solidarité avec nos amis italiens comme le souligne l’artiste. Vendredi, c’est un air d’opérette qui venait insuffler un peu d’espoir aux parisiens du XIe arrondissement réunis sur leur balcon. Ce samedi, Stéphane Sénéchal chantera « Piensa en mi » extrait du film de Pedro Almodovar, en hommage à la population espagnole souffrant aussi de l’épidémie, suivi dimanche de la prière  » Panis Angelicus »

En cette période difficile, la fenêtre du ténor Stéphane Sénéchal semble être une fenêtre sur la vie, apportant un peu de douceur et d’espoir en musique aux parisiens contraints au confinement…