9 adresses mythiques qui vous racontent l’histoire du café parisien

Emblème de Paris, du lieu show off au XVIIème siècle jusqu’au latte Instagram d’aujourd’hui, le café parisien a bien évolué. Voyage dans l’évolution de ces lieux de vie uniques au monde.
Les débuts
Serge Melki via Flickr

Le premier café est un lieu où l’on se pavane, un lieu de sociabilité, de débat et de légèreté, où l’on échange sur le monde, où l’on se montre, où l’on veut voir et être vu. Et c’est un lieu pour tous : « La vie de café » est menée par tout le monde, à Paris, par les grands comme par les petits, par les riches comme par les pauvres, par les artistes comme par les artisans. »

Le Procope : Le premier café de Paris a vu le jour en 1686 ! S’il a longtemps été transmi de génération en génération, il a été vendu récemment au groupe de Burger King. Le café n’en perd ni de sa superbe ni de son snobisme, lui anciennement haut lieu de rencontre et rendez-vous de philosophes. 13 Rue de l’Ancienne Comédie, 75006

Le Mouton blanc a vu passer la haute : Molière, Boileau, Racine et des gens de la cour s’y regroupaient. 40 Rue d’Auteuil, 75016

Le Café de Flore : Probablement le café le plus mythique de Paris, le Flore ne change ni dans sa déco ultra typique de café parisien chic, ni dans sa vocation : on y organise encore des soirées philosophiques ou des rencontres avec des historiens, des géographes et des économistes, dont le service est assuré par des « garçons » fort désagréables (la plus grande fierté parisienne). 172 Boulevard Saint-Germain, 75006

Le XIXème
Roger Salz via Flickr

De Montmartre à Montparnasse, les cafés sont le point de rencontre des artistes. On s’y rencontre pour débattre, on y parle de la guerre, du communisme, de l’art. On les peints, même, et bien sûr on y boit.

Le Progrès rare vestige qui n’a pas été ruiné par le tourisme florissant de Montmartre, le Progrès a gardé tout son charme de l’époque, des baies vitrées boisées jusqu’aux serveurs désagréables. 7 Rue des Trois Frères, 75018

La Rotonde fait partie de ces lieux de débats et de plaisir, avec La Closerie des Lilas, le Dôme et la Coupole. Le quartier de Montparnasse à la mode était restreint, tous les cafés ou presque se trouvent dans la même rue : Boulevard du Montparnasse, 75006

Les Deux Magots a accueilli bien des artistes mais pas des plus bohèmes : André Breton, Robert Desnos ou Raymond Queneau, les emblèmes du surréalisme. Peut-être glissait-on quelque chose dans leur café ? 6 Place Saint-Germain des Prés, 75006

Et aujourd’hui ?
Yelp Inc. via Flickr

Aujourd’hui, le café à la mode a bien changé. Loin des serveurs ronchons, des banquettes rouges et des expressos de comptoirs, le café est avant tout un endroit… pour boire du bon café ! On s’intéresse surtout à la torréfaction, au grain bien moulu et soigneusement infusé, aux machines de luxes et aux baristas pros, bien que la déco reste importante (souvent simple, éclectique, vintage, mignonne et cosy).

Le café Foufou est par exemple un chouchou du moment. Pourquoi ? Parce que tout y est follement photogénique, et particulièrement le brunch du week-end. C’est si simple, finalement. 10 Rue Oberkampf, 75011

Le Café Lomi, typique pour son ambiance de quartier, moderne pour son staff ultra passionné et ses multiples médailles du meilleur barista. 3ter rue Marcadet, 75018

Le Café Coutume : son breuvage est souvent qualifié comme étant le meilleur café de Paris, on y est aussi servi par les plus charmants des baristas. Un café fait avec l’amour de l’arôme, le savoir-faire technique et une âme d’artiste qui donne de jolis dessins en mousse. 47, rue de Babylone, 75007

En somme, même si on va toujours prendre un petit noir au café du coin, qu’on aime nos terrasses aux tables rondes et nos comptoirs vintage, qu’on s’installe avec nostalgie d’une époque qu’on a pas connu sur une banquette rembourrée, on se tourne aujourd’hui plus vers le bon café, accessoirement instagramable et servi dans un endroit cosy. Par contre ce qui ne change pas, ce sont les débats enflammés. Après tout, on peut changer la mode, mais on ne changera pas le français.

Citations : Histoire anecdotique des cafés et cabarets de Paris Delvau, Alfred (1825-1867)

Photo de bannière : Luc Mercelis via Flickr

(Visited 1,078 times, 1 visits today)

Tags:

Ads

You May Also Like

Douceurs artisanales, pâtisseries gourmandes & produits de saison chez Mano

Mano, c’est un désir de retourner au brut, au saisonnier, mais avec une finesse infinie et un amour ...

Envie de dîner tout nu ? Découvrez le premier restaurant naturiste de Paris

Le O’Naturel, ce n’est évidemment pas que manger tout nu, c’est surtout manger bien ! Découvrez le fonctionnement et ...

Le Balcon : cocktails et vue panoramique sur Paris

Niché au 6e étage de l’un des bâtiments les plus insolites de Paris, le Balcon, restaurant dit « neobistronomique », ...