3 expos insolites à visiter ce week-end

LP/J.D.
Manga, Cinéma et propagande, voilà 3 expositions originales et pas boring qui donneront une touche culture-fun à votre week-end !

Paris regorge d’expos, des grandes et des moins grandes, artistiques ou scientifiques, classiques ou underground. Comme on est pas le métro, on va vous parler de celles qui passent plus inaperçues mais qu’il ne faudra pas manquer ! Fans de manga, fans de cinéma, fans de politique, cet article est pour toi !

Rétrospective Naoki Urasawa

Avec 20th century boys, Monster, Pluto et plus de 100 millions d’albums vendus dans le monde, Naoki Urasawa est considéré comme l’un des plus grands mangakas du monde. Il était aussi l’un des invités phares du Festival International de la Bande Dessinée à Angoulême, lors de laquelle il a présenté une rétrospective de son travail, aujourd’hui exposé à Paris Rendez-vous, le concept store de l’Hôtel de Ville ! Une expo qui composée de 500 planches originales, et accrochées comme un livre dérelié : les spectateurs pourront avancer dans l’exposition comme s’ils lisaient un livre.

En prime les deux premiers chapitres de sa prochaine histoire, Mujirushi – Le signe des rêves, qui se déroule à Paris même, seront présentés en avant-première !

Jusqu’au 31 mars à Paris Rendez-vous, 29 rue de Rivoli 75004. Entrée libre.

L’ennemi de mon Ennemi par Neïl Beloufa au Palais de Tokyo

Le Palais de Tokyo réouvre ce vendredi avec une foule de nouvelles expositions, dont « L’Ennemi de mon Ennemi » par Neïl Beloufa. L’expo a été conçue comme un dispositif scénographique représentant de façon chaotique et parcellaire la manière dont s’écrit l’Histoire et se légitiment les pouvoirs aujourd’hui. « S’inspirant de la communication officielle, des mémoriaux, des musées de guerre, de la propagande politique mais aussi de l’actualité, de la publicité ou des jeux vidéo, l’exposition met en scène l’interchangeabilité des stratégies et des discours. Ce faisant, elle joue sur une ambigüité permanente entre le bien et le mal, les gentils et les méchants, les postures et les impostures. » explique le Palais de Tokyo.

Une expo multidisciplinaire qui ne manquera ni de vous étonner, ni de vous faire réfléchir.

Palais de Tokyo, 13 Avenue du Président Wilson, 75116, du 16 février au 13 mai.

Videobox au Carreau du temple

Le Carreau du Temple est un endroit imprévisible. Dernièrement, il accueille la Videobox, est un espace permanent dédié à l’art vidéo. Et la 8ème invité de cette initiative s’appelle Philomène Hoël ! Intitulé Linda, Linda, Linda, comme la chanson, l’expo est située quelque part entre l’écran et la performance. Le sujet ? La création d’identité ainsi que la dynamique de pouvoir et de contrôle qui existe dans les structures relationnelles. Linda, Linda, Linda, parle de la vie d’un club de striptease et de ses conflits entre la scène et les coulisses.

VIDEOBOX #8, Carreau du Temple, du vendredi 9 février au samedi 31 mars.

Photo de bannièreLP/J.D. via LeParisien

(Visited 400 times, 1 visits today)

Tags:

Ads

You May Also Like

Les dinosaures envahissent Paris !

Entre le T-Rex au Musée d’Histoire Naturelle et Jurrassic World à la cité du cinéma, Paris se remplit ...

Les artistes de Belleville vous ouvrent leurs portes ce week-end !

Les Portes Ouvertes des Ateliers d’Artistes de Belleville commencent aujourd’hui et se poursuivront jusqu’à lundi ! Quatre jours pour découvrir ...

Que faire pour la fête de la musique à Paris ?

C’est la fête de la musique, une de nos journées préférées de l’année ! Célébrations de l’été et du ...